Chronobiologie et rythme circadien

22/11/2020

Pourquoi parler du rythme circadien à des parents fatigués qui voudraient que leurs enfants dorment ? 

Et bien parce que comprendre comment fonctionne cette horloge interne qui régit l’endormissement de nos chérubins, c’est aussi mieux comprendre comment éviter les déréglages qui vous font regretter de ne pas vous être couché plus tôt la veille !!! 

Vous avez dit horloge interne ?

Tout être humain a en lui une horloge interne qui impose un cycle de 24 heures (d’où le nom circadien) à notre organisme. Cette fonction régit notre rythme d’activité et de repos, mais elle influence aussi la température de notre corps, notre rythme cardiaque, notre appareil digestif, notre production d’hormones, nos capacités cognitives, et vous l’avez déjà sûrement tous expérimenté, notre humeur ! 

Pour ainsi dire, la quasi-totalité de notre système biologique est régi par cette horloge interne. 

Par exemple, pour ce qui est de notre sommeil, c’est bien notre horloge interne qui le soir venu, commande la sécrétion de mélatonine, aussi appelée hormone du sommeil. 

Mais comme toute belle mécanique, elle peut se dérégler ! 

Il faut savoir que cette horloge a besoin d’être « resynchronisée » chaque jour pour garder le bon rythme. Pour cela elle s’appuie essentiellement sur l’exposition à la lumière et l’obscurité (voir article : "Les effets de la lumière sur le sommeil de vos enfants"). 

Mon bébé a-t-il naturellement une horloge interne ou dois-je lui apprendre à se rythmer ? 

Le rythme circadien se met en place naturellement vers l’âge de 3/4 mois, c’est aussi à cet âge que l’enfant sait faire la différence entre le jour et la nuit. Il y a cependant des enfants qui ont besoin d’être plus accompagnés que d'autres pour trouver le sommeil.

Existe-t-il une différence de rythme du sommeil en fonction des âges ?

Oui bien entendu, les besoins de sommeil d’un nourrisson de quatre semaines sont bien différents de celui d’un enfant de 6 mois. Ces différences résident à la fois dans le nombre de phases de sommeil au cours d’une journée, mais également dans leurs longueurs. La différence de durée totale de sommeil sur une journée d’un âge à l’autre s’en trouve donc affectée. 

J’aimerai dormir le weekend, le rythme de mon bébé peut-il être modifié en fonction des jours de la semaine ? 

Si comme vu plus haut la synchronisation de l’horloge biologique s’appuie sur l’exposition à la lumière, sa désynchronisation, elle, s’appuie sur les changements de rythme ! Autrement dit, il est primordial pour les enfants de ne pas créer une amplitude horaire trop importante d’un jour à l’autre. La qualité de sommeil de votre enfant en serait très vite affectée. Quels parents n’ont pas connu leurs enfants qui, surexcités, le soir venu ne voulaient plus dormir malgré le fait qu’on leur avait fait manquer la sieste parce qu’ils avaient fait la grasse mât… ?

 Alors oui, c’est dur le dimanche matin, mais tellement bénéfique pour tous les autres jours à venir 😉

Bien sûr, d’un enfant à l’autre les sensibilités aux dérèglements sont plus ou moins exacerbées. Vous rencontrez sûrement des parents fiers de vous dire qu’ils sont sortis toute la nuit chez des copains et rentrés à pas d’heure pour faire grasse mât et que tout s’est très bien passé avec le baby. Tant mieux pour eux, ils ont de la chance ! Gardez tout de même à l’esprit que si votre bout de chou est grognon ou ne trouve pas le sommeil après un dimanche sous la couette, c’est certainement un problème de changement de rythme. 
En conclusion : gardez le rythme, soyez constant avec le sommeil de votre enfant.

hello world!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 9 =

◄ Réalisation | TECHNICAM™ | www.technicam.fr ►
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram